Notice d’Henri tomasi sur la Symphonie du Tiers-Monde

dédiée à la mémoire d’Hector Berlioz

(1968)

 

 » Cette symphonie me fut commandée par la Direction des Arts et Lettres en 1967 pour la célébration du centenaire de la mort d’Hector Berlioz.

Je me suis inspiré d’une lettre de Berlioz jeune à son père et de la pièce d’Aimé Césaire Une saison au Congo. C’est à partir d’extraits de ce dernier ouvrage que j’ai construit les trois mouvements de la symphonie. Elle fut créée par l’Association Artistique des Concerts Colonne, sous la baguette de Pierre Dervaux, le 18 février 1968. « 

Henri Tomasi

 

 

 


Fragments d’une lettre de Berlioz à son père, écrite quand il était pensionnaire à Rome :

 » Je pense qu’il n’y a aucun obstacle à ce que j’unisse mes efforts pour l’amélioration de la classe la plus nombreuse et la plus pauvre, pour le classement naturel des capacités et pour l’anéantissement des privilèges de toute espèce qui, cachés comme la vermine dans les derniers replis du corps social, avaient jusqu’ici paralysé les efforts tentés pour la guérison… « 

Hector Berlioz


1er temps

Afrique du Sud. Terre silencieuse, sauf de temps en temps le gargouillement d’un « colt ». C’est un nègre qu’on abat. Des millions d’esclaves, spoliés, dépossédés, parqués comme des bêtes, le bagne avec sa chiourme raciste, son armée, ses tanks, ses avions, ses mitraillettes, sa Bible, ses lois, ses tribunaux, sa haine et, plus encore, son cœur dur et féroce.

Amérique du Sud !
Asie du Sud !
Ils souffrent,
mais ils espèrent.

2ème temps

Cardinal S… , de quel côté auriez-vous été, il y a mille neuf cent soixante et quelques années, lorsqu’on mit à mort sous l’oppression romaine, un de vos contemporains, un certain Jésus ?

Allez !
Retirez-vous, assassin du Christ !

3ème temps

Que chacune de nos blessures se transforme en mamelle !
Que chacune de nos espérances soit rameau à brasser à neuf, l’air.
Grand Temps !
Procédons de notre unanime pas jubilant dans le temps neuf !
Dans le Solstice !

Aimé Césaire

Dates principales

Paris, 1968 (Théâtre du Châtelet), Concerts Colonne, direction Pierre Dervaux.

Strasbourg, 1968, Orchestre Radio Symphonique, direction Roger Albin

Marseille, 1970, Orchestre Philharmonique de l’Opéra, direction Reynald Giovaninetti

Amsterdam, 1970, Concertgebouw Orchestra, direction Jean Fournet

Quebec, 1975, Orchestre Symphonique du Quebec, direction Pierre Dervaux

Marseille, 1988, Orchestre Philharmonique de Marseille, direction David Robertson

X