Slide Compositeur et chef d'orchestre (1901-1971) HENRI TOMASI BIENVENUE SUR LE SITE OFFICIEL

« J’ai honte de manger à ma faim quand je vois et je lis tout ce qui se passe dans ce mauvais monde, et il m’est impossible de n’être pas révolté »

(Extrait d’une lettre du 28 novembre 1970)

2021 – Double anniversaire HENRI TOMASI :

CINQUANTENAIRE de sa mort et 120 ANS DE SA NAISSANCE

L’affiche du cinquantenaire, hommage amical

de l’artiste plasticien corse TONI CASALONGA

 

1er octobre 2021 : un BILAN sans APPEL (ou presque)

A ce jour, 18 pays ont rendu hommage à la musique de Tomasi, mais en cette année anniversaire, c’est heureusement la France qui est en tête avec une soixantaine de manifestations (voir l’agenda détaillé). Parmi les plus importantes :

  • Un colloque international à la Sorbonne (programme de l’IREMUS et quelques interventions).
  • 4 CD en 1ère  mondiale : l’intégrale des œuvres pour violon interprétée par Stéphanie Moraly et Vincent David avec l’Orchestre de la Garde Républicaine dirigé par Sébastien Billard ; le Concerto pour trompette dans sa version intégrale d’origine, interprété par l’Orchestre Philharmonique de Stockholm dirigé par Fabien Gabel avec Hakan Hardenberger en soliste ; le Trio à cordes par le Black Oak Ensemble ; le Concerto pour saxophone dans un arrangement pour 9 saxos par l’Ensemble Saxo Voce (parution fin 2021 ou en 2022).
  • La Réalisation de 2 films : un court-métrage réalisé par des élèves du collège de Biguglia (Corse) sous la direction de leur professeur de musique Emmanuelle Mariini ; et un second film de Paul Rognoni pour FR3-Corse.
  • Quant à la musique vivante, le plus remarquable, est le choix d’œuvres majeures trop rarement programmées : Le Silence de la mer donné 7 fois en version de concert, à l’Opéra de Marseille (orchestre dirigé par Clélia Cafiero), puis – et cela avait encore plus de sens…-  à l’Opéra de Vichy avec le baryton Marc Scoffoni (Mahlerian Camerata dirigé par Benjamin Garzia), également à Miramas, Corte et Biguglia avec des musiciens de différents conservatoire provençaux dirigés par Jean-Philippe Dambreville, enfin à Montreuil-s-mer et Paris par l’Ensemble Euphonie Musica Nigella sous la direction de Takénori Nemoto – Le Trio à cordes par le Black Oak Ensemble et le Quatuor Agate en Corse – Le Concerto pour violon à Mulhouse avec l’OSM dirigé par Jacques Lacombe et avec Elsa Grether en soliste –  Enfin, une des œuvres les plus emblématiques, Retour à Tipasa, hymne à la lumière sur un texte de Camus, par 3 fois interprété en région parisienne (Saint-Denis, Montreuil, Stains) par l’Orchestre Divertimento dirigé par Zahia Ziouani et l’ensemble vocal Soli-Tutti, puis également à Nice avec l’Orchestre Philharmonique et le Chœur de l’Opéra dirigé par Philippe Deloche.

En somme, un très honorable bilan en cette année covid, – mais non sans… appel, car un manque est évident : aucune création théâtrale, et notamment pas celle de L’Éloge de la folie ou l’élan vers le Tout, sur un texte original de Daniel Mesguich. L’APPEL ?

Quel(le) curieux(se) et audacieux(se)

révèlera cet atypique et frénétique

Jeu « satirique lyrique et chorégraphique »  !?

 

***

Projet d’un nouveau Conservatoire Henri Tomasi à Ajaccio

D’autres informations…

***

Événements (listes non-exhaustives)

2013 / 2014 / 2015 / 2016 / 2017 / 2018 / 2019 / 2020

Extraits musicaux

Vidéo

 
 

 

X